top of page
  • Photo du rédacteurF.F.O

Elever et Protéger cela doit aller de pair.

 

Cet article s’adresse à toutes celles et ceux qui situent mal leur passion.


Mon engagement pour l’Ornithologie, sera toujours de faire en sorte que nous puissions vivre le mieux possible ensemble.

En effet : Protéger les oiseaux dans la nature, les mettre en cage pour en faire de l’élevage, quelle contradiction au premier abord ! Mais s’agit-il des mêmes oiseaux ? Non, bien sûr. On distingue les oiseaux indigènes et les oiseaux de cage.

Les Verdiers, Mésanges, Rossignols, Chardonnerets, Bouvreuils, tous épris de liberté ; les Canaris, Mandarins, Perruches incapables de se suffire à eux-mêmes dans la nature. Savoir «élever les seconds, permet de laisser les premiers en liberté. 

Les Canaris, les Mandarins, Perruches existaient à l’état sauvage ; l’homme, grâce aux lois de la génétique a modelé ces espèces, créant des Mutations certes pour son plaisir égoïste mais le chien, le chat ont été domestiqués pour les mêmes raisons. L’homme ne peut se passer de compagnie, et ces animaux peuvent difficilement se passer de l’homme. D’où la nécessité d’avoir une connaissance approfondie de la gente ailée, elle évitera aux jeunes et aux moins jeunes de commettre des actes agressifs envers la nature et permettra également à tous d’élever des oiseaux de cage et de volière dans les meilleures conditions.

Que serait la nature et le mouvement des oiseaux ? Alors, ne serait-ce que prouver la qualité de notre vie, ensemble faisons que vive l’oiseau.  

Joseph Roc

Commission Protection et Exotiques Becs Droits

12 vues0 commentaire
bottom of page