• F.F.O

Les oiseaux et la nature en danger

Depuis plusieurs années en France, pendant les plus grands froids, de nombreuses (ligues, groupements de protection), invitent les particuliers et amoureux de la nature à participer au comptage de la faune ailée sauvage qui visite leur jardin et cela, l’espace de quelques heures durant un Weekend. Ce comptage est principalement réalisé sur des sites Internet, cette nouvelle technologie faisant partie de notre espace du quotidien.

Un constat : D'année en année, ces opérations rencontrent »un vif succès». Une moyenne générale d’oiseaux recensés, à été évaluée à une quarantaine de sujets dans chacun des jardins des participants.

Les premières constatations sont peu glorieuses car, plusieurs espèces qui fréquentent nos jardins sont en déclinaison constante. Parmi elles notamment certaines populations de


Tourterelle Turque


Moineaux domestiques, de Tourterelles turques, d’Accenteurs mouchets, et cela, à cause de la destruction de leurs habitats, comme les haies vives, les vergers, les prairies fleuries sans oublier les insecticides, pesticides etc.


Merle Noir

Le Merle : Depuis au moins deux années, les effets du virus « Usutu » (Le virus est d’origine Africaine, il est considéré comme « émergent, Il fait partie de la famille des Flavividae). A ce jour il touche surtout des espèces de passereaux et quelques rapaces. Les effets du virus se faisant tellement ressentir sur le Merle, qu’il est cette année à son minimum historique.

Le merle est un habitué de nos jardins et pelouses, l’endroit principal pour trouver sa nourriture. "Je rappelle que des actes simples peuvent être posés pour endiguer le phénomène comme tondre moins souvent son gazon ou ne pas user des pesticides"



Mésange Charbonnière

Un Bémol : malgré les effets du virus »Usutu », la Mésange charbonnière, le Rouge-gorge et le Merle noir ont été les trois espèces les plus observées.

Faut-il s’en réjouir pour autant…

Pour la Commission Protection

Joseph Roc

0 vue

Ressources

Nous suivre

Fédération Française d'Ornithologie © 2019  | Visites :