• F.F.O

Parlons génétique chez le diamant mandarin

par Elvis BOUCHEZ


La connaissance de la génétique permet à l’éleveur de maîtriser son élevage. C’est un outil essentiel dans la compréhension du travail sur les accouplements. La génétique permet à l’éleveur de créer une souche d’oiseaux, de faire des croisements pour obtenir les sujets recherchés.

Lorsque je me déplace pour effectuer des jugements, je rencontre souvent des éleveurs qui ne maîtrisent pas les règles essentielles de la génétique. Des articles paraissent pourtant régulièrement sur ce sujet. Pour ma part, j’ai voulu faire simple et j’espère que ce document permettra à chacun de comprendre les règles de base de la génétique.

Dans cet article, je développerai les points suivants :

- les différentes mutations du diamant mandarin.

- un rappel simple des règles génétiques des différentes hérédités

- la mise en pratique de la génétique dans les accouplements

I) Hérédités des mutations chez le diamant mandarin



II) Règles génétiques

Chez le diamant mandarin, le gris est la couleur nominale. Elle peut être travaillée avec toutes les autres mutations.

A) Hérédité dominante (exemple du pastel gris)

Selon cette hérédité, le mutant obtenu sera un mâle ou une femelle.

Ex : mâle pastel gris x femelle grise (ou mâle gris x femelle pastel grise)

50 % pastel gris

50 gris

Donc 50% mutants

B) Hérédité récessive liée au sexe (exemple du dos pale gris)

Selon cette hérédité, les accouplements donnent des résultats différents pour les mâles

et les femelles (sauf l’accouplement 1).

/ signifie porteur de la mutation

Remarque : la femelle ne peut pas être porteuse (split) de la mutation (donc pas

de femelle grise / dos pale gris)

1) mâle dos pâle gris x femelle dos pâle grise

100 % dos pâle gris

Donc 100% mutants

2) mâle dos pâle gris x femelle grise

50% mâle gris / dos pâle gris

50% femelle dos pâle gris

Donc 50% mutants (uniquement des femelles)

Nous sommes en présence d’un croisement autosexable : l’éleveur sait que tous les

oiseaux avec un phénotype gris sont des mâles (porteur de dos pale gris) et que les

Mandarins dos pâle gris sont des femelles.

3) mâle gris x femelle dos pâle gris

50% mâle gris / dos pâle gris

50% femelle grise

Donc 0% mutants

4) mâle gris / dos pâle gris x femelle dos pâle gris

25% mâle dos pâle gris

25% mâle gris / dos pâle gris

25% femelle dos pâle gris

25% femelle grise

Donc 50% mutants

5) gris / dos pâle gris x femelle grise

25% mâle gris / dos pâle gris

25% mâle gris

25% femelle dos pâle gris

25% femelle grise

Donc 25% mutants

C) Hérédité récessive libre (exemple du gris poitrine noire)

Selon cette hérédité, les résultats des accouplements sont identiques pour les mâles et

les femelles.

1) mâle gris poitrine noire x femelles grises poitrines noire

100 % gris poitrine noire

Donc 100% mutants

2) mâle gris poitrine noire x femelle grise

(ou mâle gris x femelle gris poitrine noire)

100% gris / poitrine noire

Donc 0% mutants

3) mâle gris poitrine noire x femelle grise / poitrine noire

(Ou mâle gris / poitrine noire x femelles grises poitrines noire)

50% gris poitrine noire

50% gris / poitrine noire

Donc 50% mutants

4) mâle gris / poitrine noire x femelle gris / poitrine noire

25% gris poitrine noire

50% gris / poitrine noire

25% gris

Donc 25% mutants

III) Combinaisons de mutations

Il suffit d’associer les résultats des différentes hérédités.

1) Accouplons un mâle gris blackface avec une femelle brune

Ici, nous avons la combinaison de 2 mutations : brun et blackface

Regardons les résultats par mutation :

a) Mutation brun : nous accouplons un mâle gris avec une femelle brune

50% mâles gris / brun

50% femelle grise

b) Mutation blackface : nous accouplons un mâle blackface avec une femelle non

Blackface

25% mâle blackface

25% femelle blackface

25% mâle (non blackface)

25% femelle (non blackface)

Associons les résultats des 2 mutations, on obtient :

Combinaison brun et blackface

25% mâle gris blackface / brun

25% mâle gris / brun

25% femelle grise blackface

25% femelle grise

2) Accouplons un mâle gris poitrine orange poitrine noire (PO PN) avec une femelle

grise / PO / PN

Ici, nous avons la combinaison de 2 mutations : poitrine orange et poitrine noire

Regardons les résultats par mutation :

a) Mutation poitrine orange (PO) : nous accouplons un mâle gris PO et une femelle grise / PO

50% gris PO

50% gris / PO

b) Mutation poitrine noire (PN) : nous accouplons un mâle gris PN et une femelle grise / PN

50% gris PN

50% gris / PN

Associons les résultats des 2 mutations, on obtient :

Combinaison poitrine orange et poitrine noire

25% gris PO PN

25% gris PO / PN

25% gris PN / PO

25% gris / PO / PN

3) Accouplons un mâle gris blackface PO PN avec une femelle brune / PO / PN

Nous associons les résultats des 2 combinaisons (brun et blackface, PO et PN)

On obtient les résultats suivants (futurs oiseaux d’exposition sont en caractères gras)

6,25% mâle gris blackface PO PN / brun

6,25% mâle gris blackface PO / PN / brun

6,25% mâle gris blackface PN / PO / brun

6,25% mâle gris blackface / PO / PN / brun

6,25% mâle gris PO PN / brun

6,25% mâle gris PO / PN / brun

6,25% mâle gris PN / PO / brun

6,25% mâle gris / PO / PN / brun

6,25% femelle grise blackface PO PN

6,25% femelle grise blackface PO / PN

6,25% femelle grise blackface PN / PO

6,25% femelle grise blackface / PO / PN

6,25% femelle grise PO PN

6,25% femelle grise PO / PN

6,25% femelle grise PN / PO

6,25% femelle grise / PO / PN

Pour la Commission Exotiques Becs Droits

Le D.T.N

Joseph Roc

Ressources

Nous suivre

Fédération Française d'Ornithologie © 2019  | Visites :