• F.F.O

Le Moineau du Japon Perlé




Les éleveurs spécialisés dans cette catégorie d’oiseaux, connaissent très bien son origine, son élevage et sa faculté à élever et à servir aussi de parents nourriciers.

Si depuis plus de 30 ans, aucunes mutations ne soient apparues au grand jour pour ces types d’oiseaux, il faut rechercher la cause qui est, cette facilité à se servir d’eux, pour notamment élever de nombreux Diamants Exotiques.

Pour la mutation « Perlé », celle qui m’intéresse de parler aujourd’hui, remonte à cette période de 30 années en arrière. En effet cette Mutation a été travaillé par deux éleveurs après l’avoir découvert par hasard dans une oisellerie. Au départ, ils pensaient que c’était un moineau panaché, seulement quelques perles apparaissaient.

Après avoir travaillé ce panaché pendant plusieurs années, ils réussirent à développer une Mutation « Perlé Brun ». En Europe, les éleveurs Néerlandais spécialisés, après l’avoir importé du Japon, en bénéficièrent pour le travailler eux aussi et le faire concourir au plus haut niveau.

Généralités : La Mutation « Perlé », semble avoir une forte réduction de l’eumélanine noire, ou même plus, une transformation en un pigment coloré argenté. Si la transformation de l’eumélanine noire se produit d’une manière telle qu’il se concentre en certains endroits, et que ces endroits deviennent plus légers, ce procédé crée des oiseaux qui sont riches en contraste. En combinaison avec des oiseaux dans laquelle l’eumélanine noire se dépose de façon plus uniforme, comme nos bruns noirs et gris, des oiseaux plus uniformément colorés peuvent être attendus.

Un constat : Sur l’apparence des oiseaux, on peut constater la différence de sexe, les femelles étant moins contrastées que les mâles.

Description : Les oiseaux ont un capuchon gris clair, ailes et la queue et une couleur marron chaude sur le dos, la poitrine et le ventre. Le terme « Perlé » trouve son origine dans le marquage en forme de perles sous la gorge et à cause de la couleur gris perlé de la tête, des ailes et de la queue.

Le Perlé Gris : Ces oiseaux présentent généralement une couleur plus uniforme. C’est en 1997 que, selon les normes Japonaises, le parfait « Gris Perlé » a été élevé après plusieurs cycles de reproduction. Les marques de couleur des « Gris Perlé » montent de nombreuses similitudes avec le facteur Opale. Même si les oiseaux sont de couleur claire, il semble y avoir une plus grande concentration de grains de pigment sur la face intérieure des plumes. Les jeunes « Perlé Gris » ont aussi une couleur foncée de la peau. En outre, cette Mutation est récessive liée au sexe. Cela signifie que les femelles sont « Perlé » ou ne le sont pas ( Il n’y a pas de femelles »classiques ») porteuses de « Perlé », les mâles peuvent être : soit « Perlé » soit « classiques » porteurs de « Perlé ».



Note personnelle : J’ai pour la petite histoire, élevé et présenté à différents concours, la Mutation « Perlé Brun », et eu la satisfaction d’être déclaré champion en Stam. lors d’un championnat de France FFO qui se tenait à Lisieux, il y .a de cela plusieurs années déjà….

Pour la Commission Exotiques Becs Droits

Joseph Roc




Un précédent article fût consacré au Moineau du Japon Perlé en 2007 sur le magasine L’Envol. La photo de couverture montrait en évidence l’un de mes Moineaux du Japon Perlé.


Ressources

Nous suivre

Fédération Française d'Ornithologie © 2019  | Visites :