top of page
  • Photo du rédacteurF.F.O

Le Pape de Manille

Ordre : Passériformes

Famille : Estrildidae

Latin : Erythrura viridifacies  

 

Description : Il est appelé aussi Diamant de Luçon. C’est une espèce de petits passereaux se trouvant aux Philippines. Il mesure 13cm de longueur. Le Mâle : est entièrement vert, à  l’exception du croupion et de la queue qui sont rouges, le bec est noir. La Femelle : est plus terne et plus claire que le mâle. 

Habitat : Le Pape de Manille vit sur les îles de Luçon, Negeos et Panay, dans les versants boisés et les champs de bambous.

Alimentation : Il se nourrit de graines d’herbes, et de bambous.

Nidification : Il nidifie entre Mars et Avril uniquement.

Comportement : Du fait qu’il soit réparti irrégulièrement, on connaît peu son comportement.

Statut de Protection : Très menacé dans son environnement naturel.

 °°°°°°°°°°°°°°°°° 

Elevage en Captivité

°°°°°°°°°°°°°°

 Comme tous les autres Erythrurés, ces oiseaux sont essentiellement granivores.

 

Alimentation : Le mélange de base se compose de différents millets et d’alpiste, de riz paddy et de gruau d’avoine. On peut ajouter également du fonio paddy. Ils apprécient également les fruits (pommes) et de la verdure. Tous ces fruits et verdure peuvent être distribués régulièrement, seulement par petites quantité.

 Espace de liberté : Attention à l’embonpoint, qui réduit la chance de reproduction et augmente le risque de maladies. C’est pourquoi, il est préférable de les maintenir en volières spacieuses.

 Nidification : Le nid est de type fermé, fait de fibres de coco. Les nichoirs de type « boite » sont facilement occupés. La ponte varie entre 02 et 05 œufs, les jeunes sont bagués avec des bagues fermées 2,5 à 2,7 à partir du 6ème jour. Pendant la reproduction, les parents ont besoin d’un complément alimentaire (pâtées bien adaptées, sèche, grasse, et insectivore).

 Conclusions : A l’heure actuelle, l’élevage de cette espèce est très peu répandue en France, néanmoins il  existerait auprès de quelques éleveurs, un réel engouement pour l’élevage de ces exotiques, originaires d’Asie. L’inconvénient, est que, les importations de cette espèce est limitée, même inexistante en provenance d’Asie. Ce besoin réel de pouvoir apporter du sang sauvage serait un des causes à sa raréfaction dans les élevages de France. 

 

Pour la Commission Exotiques Becs Droits

Joseph Roc

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page