top of page
  • Photo du rédacteurF.F.O

Pourquoi l’oiseau d’acclimatation doit il recevoir des vitamines ?

 

Les mélanges de graines traditionnels, même s’ils sont parfaitement équilibrés, ne sont jamais en mesure de fournir tous les ingrédients dont l’oiseau a besoin pour assurer une fonction corporelle optimale.

Tout comme les acides aminés, les sels  minéraux et les oligo-éléments essentiels, de nombreuses vitamines ne sont présentes que dans des proportions insuffisantes dans les graines. 

 Bloc Minéral

 En outre, ces vitamines sont extrêmement sensibles à l’humidité, à la lumière directe du soleil et aux températures élevées : après un certain temps, leur action est ramenée à zéro.

En raison de ce manque de vitamines engendré de cette manière, d’important processus ne peuvent plus avoir lieu dans le corps de l’oiseau : elles sont par conséquent vitales ! Le métabolisme est encore augmenté au cours de certaines périodes déterminées, ce qui  rend votre oiseau encore plus sensible au manque de vitamines.

 

Pendant l’élevage par exemple, le corps de l’oiseau est soumis à d’importantes sollicitations. La femelle pond pratiquement son propre poids en œufs et doit ensuite, dans une situation chargée de stress, après une longue couvée, élever les petits. Et ce parfois jusqu’à trois fois. L’oiseau est ainsi considérablement sollicité. A côté d’éléments constitutifs importants tels que les acides aminés, un apport supplémentaire de vitamines est également requis.  

 

Graines à faire germer

 

Ceci est très important non seulement pour une bonne fécondation et formation de l’œuf, mais également pour la croissance des jeunes. Un autre facteur qui est épuisant est le stress : suite à une réduction de ses mécanismes immunitaires, l’oiseau est plus facilement sujet à des infections. Un manque de vitamines va encore aggraver cette situation, de sorte que l’oiseau devient finalement malade.   

 

 Graines de Soja à faire germer

 

Pendant la mue, l’oiseau subit une période de renouvellement : en raison de la formation de son plumage, son métabolisme tourne à pleins tours. A côté des vitamines, l’oiseau requiert pour cette période de croissance des plumes encore des acides sulfureux qui ne sont pas présents en suffisance dans la nourriture ordinaire.

 

Dans toutes ces conditions, il est donc important d’ajouter régulièrement des vitamines et d’autres éléments constitutifs essentiels à la nourriture.  

 

En dehors de certaines catégories de vitamines solides et liquides que je ne peux citer à cause d’interdictions publicitaires, que je respecte. Les 03 produits sur les photos de cet article font partie des éléments constitutifs qui pourront aussi être distribués sans problèmes à toutes les catégories d’oiseaux.

  

Le DTN de la FFO

Joseph Roc

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page