top of page
  • Photo du rédacteurF.F.O

Le Martin Pêcheur D’Europe


 

Description : C’est un oiseau aux couleurs très flashy. Il arbore un plumage brillant. Ses pattes sont rouges, mâles et femelles ne se différencient que par la couleur de leur bec : Noir chez le mâle alors que la partie inférieure est orange chez la femelle. Il mesure environ 16 à 17 cm de long pour un poids de 35 à 40 g. Il a un corps court, compact et trapu.

Classification : C’est un oiseau qui appartient : Ordre : Coraciiformes, qui comprend 10 familles d’oiseaux (Dont celle des Alcédinidés à laquelle il appartient), et plusieurs autres espèces très variées incluant notamment le Guêpiers, la Huppe Fasciée etc…

Son chant : S’apparente à un cri strident. Enfin il arbore un long bec étroit en forme de dague, une arme redoutable qu’il nuance avec précision quand vient l’heure de la pêche.  

Le Martin Pêcheur, est une machine à pêcher et manger. On le surnomme, «Le Roi des Pêcheurs », tant ce poids plume s’est spécialisé dans la pêche à l’affut. C’est un oiseau hyper actif, il est obligé de pêcher tous les jours son poids en poissons pour vivre, cela peut monter à 70 à 80 poissons par jour quand il doit nourrir ses nichées.

Outre son redoutable bec, il est également doté d’une troisième paupière transparente à déplacement latéral qui lui permet de voir sous l’eau.

Reproduction : Hors période de reproduction, c’est un solitaire qui fuit ses congénères et dors dans les arbres creux, roseaux ou de la végétation proche des berges.  





Espèce très menacée : Parce qu’il n’aime que les eaux pures, claires, et poissonneuses. Le Martin Pêcheur peut vivre 15 ans. Il est un marqueur biologique de la bonne santé d’un Ecosystème. Très exposé à la pollution des eaux de surface et à la disparition ou la dégradation de son habitat, ses populations sont en déclin constant et ce malgré sa protection totale. En France, le Statut de l’espèce est « Vulnérable ». Peu aimé par les   Élevages Piscicoles, dérangé par les loisirs nautiques bruyants pendant sa période de reproduction. Il est également très exposé aux épisodes de froid intenses ou de fortes chaleurs, les crues importantes peuvent submerger les nids. 

 

Conclusions : Agissons tous pour la sauvegarde de cette espèce en préservant la nature en général.

 

Pour la Commission Protection de la FFO

Joseph Roc

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page